Nouvelle étape pour le projet de « légumerie collective »

L’étude pour la future légumerie collective va être lancée ! Après l’étape de prospection auprès des producteurs locaux, la CAPA, la Communauté de Communes du Celavu Prunelli et Corse Active pour l’Initiative sont allés à la rencontre des élus pour valider le lancement de l’étude de faisabilité.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre le Schéma d’Aménagement, et de Développement Economique (SADE) et au travers de son Schéma de Développement Rural.

Qu’est-ce qu’une légumerie ?

C’est un atelier qui a pour but la transformation de fruits et légumes frais, de provenance locale, en produits alimentaires « prêts à cuisiner ». Elle assurer le traitement de l’ensemble des légumes produits par les maraîchers (triage, lavage, épluchage, découpage et conditionnement). Une légumerie permet de favoriser les circuits courts, de développer l’économie locale, de fournir les différents services de restauration collective (hôpital, collèges, écoles, lycées, Ehpad, accueils de loisirs…).

L’enjeu principal : l’approvisionnement local et bio pour les cantines

La loi « agriculture et alimentation » prévoit que, d’ici à 2022, les cantines devront  inclure une « part significative de produits » venant des circuit courts respectant l’environnement ou de l’agriculture biologique. En chiffres, cela peut se traduire par 50 % de produits de qualité et 20 % de produits bio.

Les élus locaux en charge du développement économique et rural se retrouvent donc avec une double casquette : incitateurs d’une production locale de qualité et acheteurs de la production pour ceux qui gèrent l’approvisionnement de cantines et autres établissement avec restauration collective.

Une réunion enthousiaste

Une réunion avec les élus de la CAPA et de la Communauté de Communes du Celavu Prunelli s’est tenue le lundi 28 octobre dernier afin de valider le lancement d’une étude de faisabilité.

Le projet d’installation d’une légumerie collective a déjà fait l’objet d’une étude de benchmarking et de réunions de préparation avec les acteurs de la filière maraîchère.
L’étude de benchmarking a permis de présenter aux élus des exemples d’entreprises référentes dans le secteur, des analyses comparatives et des modèles économiques existants. Il existe en effet des légumerie privées ou publiques, fixes ou itinérantes, en chantier d’insertion ou pour des producteurs-utilisateurs, etc.
Les réunions préparatoires avec les exploitants agricoles avaient reçu un bon accueil et apporté des éléments complémentaires à intégrer au projet comme la saisonnalité de la production locale.

Réunion d'échange sur la légumerie

Une réunion enthousiaste pour valider le lancement de l’étude de faisabilité.

Forts de ces éléments, c’est avec enthousiasme, que les élus présents à la réunion ont validé le lancement d’une étude de faisabilité pour l’installation d’une légumerie collective. Le lieu pressenti est la zone d’activité de Mezzana et le travail en insertion serait privilégié. Les objectifs poursuivis sont quant à eux bien identifiés et fermement validés :

  • valoriser la production maraîchère locale
  • permettre à la production locale d’approvisionner les cantines
  • proposer un déboucher pour les invendus et les produits non ramassés (vergers privés).
  • créer de l’emploi

L’étude de faisabilité va permettre de déterminer les contraintes techniques et le cadrage économique du projet, étape indispensable avant le passage à la réalisation.
On a hâte non ?

Plus d’infos

Direction du Développement Economique de la CAPA
Immeuble Alban, Bât G, 18 rue Antoine Sollacaro, 20000 Ajaccio
Tél. : 04 95 52 95 00
mission-rurale@ca-ajaccien.fr

Une légumerie valorise les produits

Illustration légumerie

La production maraîchère brute ne permet pas un approvisionnement direct des cuisines de restauration collective

Illustration légumerie

La légumerie permet de transformer les fruits et légumes en produits prêts à être cuisinés. Il peuvent être triés, lavés, conditionnés, transformés, surgelés ou cuits.

Illustration légumerie

Le conditionnement est un atout pour répondre aux marchés publics d’approvisionnement des cuisines de restauration collective.

Illustration légumerie

La légumerie peut également être envisagée pour surgeler et offrir ainsi des produits « prêts à cuisiner ».

Réunion d'échange sur la légumerie
Réunion d'échange sur la légumerie
Réunion d'échange sur la légumerie
Réunion d'échange sur la légumerie

La réunion de présentation aux élus du projet de légumerie collective a été riche d’échanges, entre les personnes ayant travaillé sur le projet, les agents et élus des collectivités intéressées. La légumerie pourraient ainsi rayonner sur le territoire de la CAPA, mais aussi celui de la Communauté de Communes du Cellavu-Prunelli.

Réunion d'échange sur la légumerie
Réunion d'échange sur la légumerie
Réunion d'échange sur la légumerie
Réunion d'échange sur la légumerie

Sur les photos (par ordre alphabétique) :
Jean-Nicolas Antoniotti, Adjoint à Cutuli è Curtichjatu et Vice Président CAPA, Représentant du SIVOM en charge des écoles de Cuttoli Corticchiato, Péri, Sarrola Carcopino, Tavaco.
Cécile Bianchi, Chef de service Développement Rurbain et Tourisme CAPA
Didier Le Bleis DIRECCTE Corse du Sud
Jeanne Andrée Colonna d’Istria, Adjointe à Appiettu et Conseillère CAPA
Ange Pascal Miniconi, Maire d’Afa et Vice Président CAPA
Jean Marie Pasqualaggi Maire Tavacu et Vice Président CAPA
Jeannine Pinzutti, Adjointe à Peri et Conseillère CAPA
Rose Marie Rebout, chargée de mission Corse Active Pour l’Initiative
Marie Laurence Sotty, Adjointe à Sarrula è Carcupinu et Conseillère CAPA
Alexandra Tasso, Chargée de développement à la Communauté de Communes du Cellavu-Prunelli

2019-11-07T18:20:37+02:00 7 novembre 2019|Catégories : L'actualité|Mots-clés : , , |Commentaires fermés sur Nouvelle étape pour le projet de « légumerie collective »
Accéssibilité
Accéssibilité
Accessibilité