Centre Social de Peri : fin du gros oeuvre

Les travaux de gros oeuvre du futur centre social et culturel de Peri ont pris fin.
Officiellement commencés il y a un an, ils aboutiront à une structure de 700 m² au service de tous : un lieu de cohésion sociale en zone péri-urbaine de la CAPA.

Le Centre Social et Culturel de Peri est désormais clos et couvert. L’ouvrage est en effet hors d’eau et hors d’air, le gros œuvre laisse ainsi place aux cloisonnements, à la plomberie et à l’électricité pour la poursuite des travaux : réseaux d’électricité, cloisons intérieurs.

Enregistrer

Encore un peu de patience…

Le futur centre social et culturel de Peri, lieu de rencontre et d’activités dans le monde rural, aura pour vocation d’être ouvert au plus grand nombre, notamment aux habitants de la Vallée de la Gravona. Cet équipement répond à la nécessité de rapprocher le service public local des habitants.

Espace de sociabilité que le tissu associatif local pourra largement investir, il permettra d’accueillir des activités sportives, socioculturelles et de loisirs absolument indispensables pour alimenter la cohésion sociale d’un territoire en pleine évolution.

Enregistrer

Un lieu de cohésion sociale en zone péri-urbaine

Aujourd’hui, les zones péri-urbaines sont à la croisée des chemins. Elles peinent à trouver leur place comme trait d’union entre le monde rural et monde urbain. Cette difficulté de positionnement se traduit par l’apparition de nouveaux phénomènes liés à la péri-urbanisation telle que l’absence ou la difficulté à tisser des liens sociaux entre les nouveaux résidents ou le manque d’infrastructures.

De plus, les habitants de ces zones sont plus que dans les autres espaces, des publics fragiles. Dans les zones péri-urbaines où les loyers sont moins élevés qu’en hyper-centre, l’on trouve typiquement des personnes isolées, des familles monoparentales, des jeunes sans logements et sans emploi. Cette zone est soumise depuis plusieurs années à une forme accrue de précarisation.

Dans ce contexte, les besoins en équipement et en infrastructure se révèlent vitaux. Pourtant, les zones peri-urbaines sont sous-dotées en matière d’équipements dans le domaine de l’éducation, des loisirs, du sport et de la culture ou encore de services à la personne (notamment à destination des seniors).

Enregistrer

700 m2 au service de tous

Le centre social et culturel, c’est un ouvrage de près de 700 m², conçu par l’architecte DPLG Jérôme Pariente. Il est constitué :

– d’une salle d’activités physiques de 65 m² jumelée, à l’aide de cloisons amovibles, à une salle de travaux manuels de 35 m²

– d’un espace multimédia de 42 m² dédié aux activités informatiques, cours et atelier créatif;

– d’une salle de réunion de 33 m² à proximité directe du hall d’accueil et pouvant être mise à disposition de tiers;

– d’une salle polyvalente de 260m² implantée en rez-de-jardin et disposant d’un espace de rangement, d’une zone comptoir et d’un bloc sanitaire lui permettant de fonctionner en indépendance totale du reste de la structure

Enregistrer

2018-08-01T16:25:35+00:00 1 août 2018|Catégories : L'actualité|Mots-clés : , , |Commentaires fermés sur Centre Social de Peri : fin du gros oeuvre
Accessibilité