Climat, air, énergie et bruit

Climat, air, énergie et bruit 2018-01-31T17:32:10+00:00

La CAPA élabore des documents de planification ayant pour but d’atténuer le réchauffement climatique, de développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie.
Cela nécessite de mener des actions visant à améliorer la connaissance du territoire sur les thématiques de l’air, de l’énergie, de la précarité énergétique (bilans carbone, audit énergétiques, diagnostic thermique, mesures de la qualité de l’air, etc.) afin de cibler les actions à entreprendre. La CAPA impulse également des actions d’information, de sensibilisation et d’accompagnement au changement pour les habitants et les acteurs locaux vis à vis du changement climatique.
Son engagement et la recherche de financements pour la mise en œuvre des plans d’actions, a conduit la CAPA à proposer différentes initiatives innovantes dans le cadre d’appels à projets (Territoires à énergie positive pour la croissance verte, Investissements Territoriaux Intégrés, Ecologie Industrielle, etc.).
La collectivité s’est également engagée dans l’obtention d’une labellisation, Cit’ergie, qui récompense les communes et intercommunalités qui s’engagent dans une amélioration continue de leur politique environnementale « air énergie climat » en cohérence avec des objectifs climatiques ambitieux.

Le Plan Climat Energie Air Territorial (PCAET)

Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie), les collectivités contribuent de façon directe à environ 12%  et de façon indirecte, à plus de 50% des émissions nationales de gaz à effet de serre, à travers leurs politiques d’aménagement du territoire et d’urbanisme, du transport, de l’habitat.

Afin de pallier à cette situation, la communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien prend part aux engagements internationaux et européens en matière de climat, énergie et qualité de l’air. Depuis 2012, elle a validé son Plan Climat Energie Territorial (PCET) et a entrepris son passage en PCAET.

Le PCET du Pays ajaccien, c’est 31 actions, réparties en 3 volets :
– un volet « Atténuation » qui vise à limiter l’impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, dans la perspective du facteur 4 (diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050), par la réduction des consommations d’énergies et l’utilisation des énergies renouvelables essentiellement ;
– un volet « Adaptation » qui cherche à réduire la vulnérabilité du territoire face aux impacts du changement climatique ;
– un volet « Mobilisation et Sensibilisation » qui mène à sensibiliser, mobiliser et former aux comportements éco-responsables.

Le PCET vise à répondre à 3 enjeux :
– économique. Il participe à l’attractivité du territoire et contribue à réduire sa vulnérabilité face à l’augmentation des coûts des énergies fossiles, à développer des filières de production locales et à créer des emplois ;
–  environnemental. Il contribue à diminuer la pollution, à préserver les ressources et la biodiversité, et à anticiper l’évolution de la réglementation ;
– social. Il participe à lutter contre la précarité énergétique. Il permet plus d’équité en terme d’accessibilité aux équipements publics et en terme de qualité de vie afin d’accueillir le mieux possible les générations futures.

Le PCAET est en cours d’élaboration :
Comme son prédécesseur, le PCET  est un outil de planification qui a pour but d’atténuer le changement climatique, de développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie. Il impose également de traiter le volet spécifique de la qualité de l’air (Rajout du « A » dans le signe). Il peut être de nature assez différente en fonction de l’engagement des collectivités concernées, mais son contenu est fixé par la loi : un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d’actions et un dispositif de suivi et d’évaluation des mesures initiées.
Le PCAET doit également prendre en compte dans son élaboration le SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) permettant ainsi d’intégrer les dispositions relatives à l’urbanisme (mobilités, consommation d’espace, respect de l’armature urbaine, …).

Une question ?

Service Energie, Air et Bruit
Tél : 04 95 10 55 69

Plus d’infos

Téléchargement

Qualité de l’air

La CAPA travaille, selon un des objectifs du Plan de Déplacements Urbains (PDU),  à l’amélioration de la qualité de l’air.
Elle est ainsi un partenaire financier et opérationnel de l’action de Qualitair Corse (mesure de la qualité de l’air, exploration des résultats, information des citoyens et des autorités).

Les principales missions de Qualitair Corse sont :
– de surveiller la qualité de l’air sur l’ensemble de la région Corse et de mesurer en continu les polluants réglementaires (oxydes d’azote, ozone, dioxyde de soufre, particules en suspension) ;
– d’exploiter les données obtenues ;
– d’informer les autorités et la population.

Initiée en 2017, une démarche d’implantation d’outils de mesures de la qualité de l’Air sur le territoire de l’agglomération est en cours. Il s’agit de mesures permettant de suivre les niveaux de pollutions sur des espaces stratégiques du territoire. La CAPA étant propriétaire des outils de mesure installés, le travail est réalisé en permanence, afin de réaliser un suivi en temps réel de l’évolution des phénomènes constatés.

Qualitair Corse

Logo qualitair
Accessibilité