Eau potable

Eau potable 2018-04-03T23:48:39+00:00

La Communauté d’Agglomération du pays Ajaccien exerce en lieu et place des 10 communes de la CAPA la compétence eau potable. Cette compétence va du prélèvement de la ressource à la distribution, en passant par le transfert, le traitement et le stockage.
La compétence eau potable de la CAPA fait l’objet d’un contrat de concession auprès de Kyrnolia. Le renouvellement récent des contrats de délégation pour 12 ans a permis de redéfinir les objectifs du service public en matière de tarification, de préservation du patrimoine, de nouveaux services aux usagers et de maîtrise des usages de l’eau.

Les règles de l’eau

Comme tous les services publics qui comportent une prestation, les principes qui régissent la desserte en eau potable ont été regroupés dans un règlement du service de l’eau qui concerne à la fois la CAPA, Kyrnolia et les bénéficiaires. Vous trouverez en téléchargement le règlement complet, dont voici les points clés :
Vous désigne le client, c’est-à-dire toute personne, physique ou morale, titulaire du contrat d’abonnement auprès du Service de l’Eau.
La Collectivité désigne la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien organisatrice du Service public de l’Eau.
L’Exploitant du service désigne l’entreprise KYRNOLIA, Compagnie des Eaux et de l’Ozone à qui la Collectivité a confié par contrat, l’approvisionnement en eau potable des clients desservis par le réseau.
Le contrat de concession désigne le contrat conclu entre la Collectivité et l’Exploitant du service. Il définit les conditions d’exploitation du Service de l’Eau.
Le règlement du service désigne le présent document établi par la Collectivité qui définit les obligations mutuelles de l’Exploitant du service et du client. En cas de modification des conditions du règlement du service, celles-ci seront portées à la connaissance du client.
Votre contrat est constitué du présent règlement du Service de l’Eau et de vos conditions particulières. Vous pouvez souscrire et résilier votre contrat par téléphone, courrier ou internet auprès du concessionnaire Kyrnolia. Le règlement de votre première facture, dite « facture d’accès au service » vaut accusé réception et confirme l’acceptation du présent règlement et des conditions particulières de votre contrat.
Les tarifs : les prix du service (abonnement et m3 d’eau) sont fixés par la Collectivité. Les taxes et redevances sont déterminées par la loi ou les organismes publics auxquels elles sont destinées.
Le compteur permet de mesurer votre consommation d’eau. Vous en avez la garde : vous devez en particulier le protéger contre le gel et les chocs. Vous ne devez ni en modifier l’emplacement ni en briser les plombs ou cachets.
Votre facture est établie sur la base des m3 d’eau consommés et comprend un abonnement. Le relevé de votre consommation d’eau est effectué au moins une fois par an. Si durant deux périodes consécutives, le relevé de la consommation n’a pu être effectué, vous devez permettre la lecture du compteur par l’exploitant du Service de l’Eau.
La sécurité sanitaire : les installations privées ne doivent pas porter atteinte à la qualité sanitaire de l’eau du réseau public, en particulier par un phénomène de retour d’eau.
Si les installations comportent un réseau privé ou un puits ou des installations de ré-utilisation des eaux de pluie, ils ne doivent en aucun cas communiquer avec le réseau public d’eau potable.

Contact CAPA

Direction de l’eau et de l’assainissement
Tél : 04 95 52 53 41

Contact Kyrnolia

Pour toute demande de branchement, problème de fuite, qualité de l’eau, etc.
Tél : 09 69 39 00 19

Téléchargements

RPQS eau potable

L’exploitation du réseau, une concession de service public

Parce que la maîtrise du traitement du cycle de l’eau est la clé de notre développement, la CAPA exige le meilleur pour vous. En renouvelant le contrat de concession auprès de Kyrnolia pour 12 ans et 100 millions d’euros, la CAPA a fait le choix d’un service public ambitieux, de qualité, respectueux de l’environnement et moteur de développement.
Aujourd’hui, la CAPA est dotée des équipements de production d’eau potable les plus performants de l’île, ce qui en fait un territoire d’excellence, leader au niveau régional.

Les objectifs du service public de l’eau potable
Le renouvellement du contrat de concession et ses négociations ont été l’occasion de redéfinir objectifs et priorités. Outre une baisse du prix des services de l’eau et de l’assainissement collectif qui profitera à plus de 80% des abonnés, le concessionnaire historique garantira pour les usagers, un service de proximité basé sur les dernières technologies, un fonctionnement optimisé des installations et des réseaux toujours plus performants pour les 12 prochaines années.
→ Proposer un tarif global des services de l’eau et de l’assainissement en diminution ou au plus constant par rapport au tarif du 2nd semestre 2017 pour les consommateurs, jusqu’à 150 m3/an
→ Intégrer un niveau de prestations permettant d’assurer le maintien du patrimoine
→ Proposer des nouveaux services à l’usager
→ Maîtriser l’usage de l’eau

Le télérelevé des compteurs : un saut technologique pour un meilleur service aux usagers
La CAPA a souhaité faire un saut technologique en demandant à Kyrnolia de déployer un système de télérelevé des compteurs d’eau. Ce déploiement prévu en 3 ans, vise à remplacer les 43 000 compteurs du territoire par des compteurs «intelligents» équipés de têtes émettrices pour un montant de 8,5 M€.
Ce nouveau service permettra une relève journalière des compteurs d’eau par l’usager à partir d’une simple connexion informatique.
Le réseau de communication déployée pourra être ouvert à d’autres services et permettre à la CAPA de conforter son action dans la création d’un territoire numérique.

Une tarification stabilisée et adaptée
La nouvelle structure tarifaire des services de l’eau et de l’assainissement collectif privilégiera les habitants permanents au travers d’un tarif unique pour toutes les communes de la CAPA.
Ainsi, des tranches de consommation ont été créées afin de prendre en compte la consommation moyenne spécifique des usagers de la CAPA :
– 1ère tranche pour l’eau essentielle (0 à 30 m3/an)
– 2e tranche limitée pour l’eau utile (31 à 150 m3/an)
et 3ème tranche élargie pour l’eau de confort (au-delà de 151 m3/an).

Malgré les exigences contractuelles supérieures et les coûts associés plus importants pour bénéficier d’un service plus performant notamment sur la partie consommateurs avec le télérelevé des compteurs, cette adaptation tarifaire a permis à la CAPA de faire baisser et de maîtriser le prix des services de l’eau et de l’assainissement pour plus de 80% de ses usagers.

Dans le même temps, le système tarifaire permettra de faire participer les résidences secondaires au financement des surcouts engendrés par les contraintes de surdimensionnement des installations.
Enfin, Kyrnolia s’est engagé à développer une politique d’aide sociale au profit des clients abonnés les plus démunis, en maintenant sa participation au Fond de Solidarité Logement (FSL) géré par le Conseil Départemental.

Des actions concrètes en matière d’emplois sur le territoire de la CAPA
Ce nouveau contrat confirme et renforce la priorité de la CAPA en matière d’emploi et de formation au niveau local. A ce titre, Kyrnolia recrutera 8 apprentis de niveau bac à Bac+5 et formera ses salariés sur le territoire.

Démarré en 1963, le partenariat de la CAPA avec Kyrnolia se poursuit et propose à la fois un saut technologique pour un meilleur service aux usagers, une tarification maîtrisée, et des mesures en faveur de la protection de l’environnement.

Le réseau d’eau potable et ses équipements

Le réseau d’eau potable dessert quelques 82 000 habitants de la CAPA, cela représente environ 43 000 abonnés et nécessite l’exploitation de près de 50 installations de production et de pompage, 65 réservoirs et quelques 450 kilomètres de réseaux d’eau potable qui alimentent les 10 communes de la CAPA. La plus importante installation de production est l’usine de traitement de la Confina qui alimente Ajaccio, Alata, Appietto, Afa, ainsi que les plaines de Sarrola-Carcopino, de Cuttoli Corticchiato, de Peri et de Tavaco. Elle est approvisionnée depuis le Prunelli, les puits de Baléone et les forages situés à l’embouchure du Prunelli.
Ce sont des forages et des réservoirs complémentaires qui permettent une desserte en eau de l’ensemble du territoire communautaire. La CAPA programme ses investissements afin de préserver et renouveler ces ouvrages ou en créer de nouveau comme les réservoirs de Valle-di-Mezzana, d’Alata et de Villanova.
Les moyens et ressources de la CAPA en matière d’eau potable sont mis en commun depuis 2001, ils profitent à l’ensemble des usagers du territoire communautaire. Malgré les avancées, ces moyens peuvent parfois s’avérer encore insuffisants comme durant l’été 2017…..ou il aura fallu transporter de l’eau en camion pour alimenter les réservoirs de certaines communes.
Pour répondre au changement climatique, à l’augmentation des besoins, à l’essor démographique et à nos ambitions… d’autres projets devront encore voir le jour pour garantir la quantité et la qualité de la ressource. Le projet le plus emblématique restant à porter par la CAPA est la création d’une ressource de sécurité dans la Gravona accompagnée d’un maillage avec les réseaux existants du territoire communautaire mais également avec ceux permettant l’alimentation de la Rive Sud du golfe d’Ajaccio et la desserte en eau agricole en cas de besoin.

Téléchargements

Données clefs

Nombre d’abonnés : 42 656
Volume vendu : 4 753 293 m3
Nombre de ressources : 39
Nombre de réservoirs : 65
Linéaire de réseau : 412 km

La protection des ressources et la qualité de l’eau

La CAPA utilise 39 ressources pour produire les quelques 6,7 millions de m3 nécessaires à l’alimentation de la population. La principale d’entre elles, la prise d’eau dans le bassin de compensation du Prunelli, elle-même alimentée à partir du barrage de Tolla, fournit 80% de la production d’eau de la CAPA. La CAPA est engagée dans une démarche constante de protection de ses ressources en eau.

La protection des ressources en eau potable
Les captages publics d’eau destinée à la consommation humaine font l’objet d’une autorisation de prélèvement déterminée par une déclaration d’utilité publique (DUP), des périmètres de protection sont instaurés autour des captages.
La protection d’un captage se compose en fait de trois périmètres-gigognes, déterminés selon les risques de pollution et la vulnérabilité du captage. Les interdictions, prescriptions et recommandations sont proposées en conséquence :
– un périmètre de protection immédiate autour du point de prélèvement, dont les terrains sont à acquérir en pleine propriété ;
– un périmètre de protection rapprochée à l’intérieur duquel peuvent être interdites ou réglementées toutes activités ou installations portant atteinte directement ou non à la qualité des eaux- si la situation le nécessite ;
– un périmètre de protection éloignée, à l’intérieur duquel les activités et installations peuvent être réglementées.
L’objectif premier des périmètres de protection est de lutter contre les pollutions locales, ponctuelles et accidentelles. La lutte contre les pollutions diffuses, quant à elle, n’est généralement efficace que par la mise en place d’actions générales de préservation du milieu sur l’ensemble des bassins versants.

Schéma des périmètres de protection des captages d’eau potable

Schéma des périmètres de protection des captages d’eau potable

Focus sur la sonde KAPTA

Une surveillance 24 heures sur 24
La surveillance de la qualité de l’eau potable distribuée a fait l’objet d’un bond technologique avec l’installation d’une dizaine de sondes KAPTA sur le réseau d’Ajaccio. Réparties sur le réseau aux points sensibles, elles permettent de mesurer en permanence les paramètres essentiels de la qualité de l’eau : pression, chlore actif, température et conductivité.
La surveillance des sondes est exercée 24h/24 par les équipes de Kyrnolia qui suivent et analysent en continu ces données via un service web sécurisé et qui peuvent identifier l’origine et déterminer le caractère accidentel ou intentionnel de la contamination de l’eau en cas d’alerte.
Si l’évolution anormale de la qualité de l’eau reste inexpliquée, l’alerte est aussitôt transmise, en liaison avec la CAPA et les services de l’Etat, pour une intervention ciblée sur le réseau d’Ajaccio qui compte 65 réservoirs, 412 km de réseau et 42 000 abonnés d’Ajaccio.

Plus d’informations

Accéder au site de Kyrnolia pour consulter :
– les caractéristiques de l’eau que vous buvez
– les résultats d’analyses du contrôle sanitaire réalisé par l’Agence Régionale de Santé (ARS)

Accessibilité