La politique de la ville désigne la politique mise en place par les pouvoirs publics afin de revaloriser les zones urbaines en difficulté et réduire les inégalités entre les territoires.
Sur le territoire du Pays Ajaccien, la politique de la ville se traduit, depuis la réforme de février 2014, par l’élaboration et l’application d’un nouveau contrat État-Collectivités, signé le 5 novembre 2015, conclu initialement pour une durée de cinq années, et prorogé de deux ans : c’est le Contrat de Ville 2015-2022.

Le contrat de ville

Le nouveau document contractuel, établi pour la période 2015/2022 avec l’ensemble des partenaires institutionnels, fixe des orientations de développement pour les quartiers ciblés qui s’articulent autour des trois piliers historiques de la politique de la ville :
– le pilier Cohésion Sociale (qui comprend l’éducation populaire, le sport et la culture, l’accès aux droits et à la prévention, et la réussite éducative),
– le pilier Développement Économique et Emploi,
– le pilier Habitat et Cadre de vie.

Le contrat de ville du Pays Ajaccien intervient sur une échelle territoriale à trois niveaux :
deux quartiers prioritaires
Les Salines et les Jardins de l’Empereur depuis un décret de septembre 2015.
des quartiers de veille active
Centre-Ancien, Saint Jean, Octroi/Sainte Lucie, les Cannes, Bodiccione, Pietralba, Mezzavia, le Vazzio.
les territoires d’observation, deux quartiers en cours de construction : le quartier d’Alzo di Leva uniquement composé d’habitat social et le quartier de Pernicaggio sur la commune de Sarrola-Carcopino en raison de la concentration importante de logements et la mixité d’habitat social et privé.

Au total, le contrat de ville du Pays Ajaccien concerne un tiers de la population Ajaccienne et un quart de la population intercommunale (plus de 23 000 habitants).

Une question ?

Direction du développement social
Tél : 04 95 52 53 33

Plus d’infos

Le site du Commissariat Général à l’égalité des Territoires :
http://www.cget.gouv.fr/

La participation citoyenne au cœur du dispositif

La Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine prévoit la mise en place d’un conseil citoyen dans chaque quartier prioritaire. Il doit favoriser l’expression de la parole des habitants, notamment de ceux qui sont éloignés des processus traditionnels de participation. Les habitants deviennent donc partie prenante du contrat de ville.

A Ajaccio,  le Conseil Citoyen des Salines a été créé le 4 avril 2016 et celui des Jardins de l’Empereur le 27 juin 2016. Ces deux associations d’habitants qui comptent un collège des acteurs locaux du quartier développe une nouvelle dynamique dans les quartiers, celle de l’initiative citoyenne qui agit pour son cadre de vie, sa jeunesse et qui veut changer l’image des quartiers populaires ajacciens où il fait bon vivre.

Contacts

Le Conseil Citoyen des Salines :
https://conseilcitoyensali.wixsite.com/ccsalines-aiacciu

Le Conseil Citoyen des Jardins de l’Empereur
https://www.facebook.com/conseilcitoyen.jde/

La programmation annuelle du Contrat de Ville

Chaque année, un appel à projet est lancé, conjointement avec les services de la Ville d’Ajaccio et de l’Etat, pour appeler l’initiative privée et publique à proposer des opérations dans les quartiers ciblés de la politique de la ville.

Pour améliorer la cohésion sociale, 56 actions ont été mises en œuvre en 2020. Elles concernent près de 7109 personnes.  Ce chiffre s’explique par la crise du Covid et la jauge sanitaire imposée par l’accueil du public. De nombreuses actions ont donc été proposées en matière :

  •  de sport (arts martiaux, sports santé, pleine nature, traditionnels…),  1107 enfants, ados et jeunes adultes ont pu participer à des activités sportives dans l’optique d’intégrer un club de manière pérenne.  Nouveauté cette année, l’association Rugby club ajaccien a pu entrainer 115 enfants. De même, le GFCA Natation a permis à 12 enfants de 4 à 6 ans d’obtenir « un pass natation » pour lutter contre l’aquaphobie et prévenir les risques de noyade.
  • de médiation culturelle, artistique et numérique, malgré le contexte de crise sanitaire, les quartiers ont pu bénéficier d’activités de chant, danse, théâtre, musique ou archéologie.
  • de réussite éducative, 974 enfants ont été accompagnés sur des activités périscolaires favorisant la remobilisation scolaire (initiation à la voile, écoles ouvertes…).
  • d’accès aux droits et prévention santé, 1345 personnes ont pu être orientées ou soutenues par le CIAS du Pays ajaccien (épicerie éducative, boutique puériculture…)

Pour favoriser l’insertion économique et le développement d’activité, 8 chantiers d’insertion (Iniziativa, la Falepa, le CPIE) sont financés  pour l’année 2020 dans les domaines du maraichage, de l’entretien d’espaces verts, de la valorisation des déchets informatiques…C’est ainsi environ 108 personnes éloignées de l’emploi (chômeurs longue durée, jeunes sans qualification, bénéficiaire du RSA…) qui trouvent un emploi et un suivi social individualisé. Environ 20% des personnes entrées sur les chantiers sont en sortie dynamique à savoir qu’elles sont soit sorties vers un emploi durable, un emploi de formation  ou ont acquis des compétences.

De même, des actions visant à sensibiliser, informer et accompagner des porteurs de projet à la création d’entreprise ont été financées ( A Prova, boutique de gestion, Cumpar’impresa, la coopérative Jeunes..). Enfin, ce pilier permet également le financement d’actions visant à l’accompagnement individualisé vers l’insertion professionnelle pour les travailleurs handicapés ( A Murza), la découverte des métiers du numérique (Emaho), l’animation de quartier (association des commerçants de Pietralba).

Pour participer à l’amélioration du cadre de vie, l’accent est mis sur le soutien aux actions des Conseils Citoyens qui, grâce aux soutiens des associations d’éducation populaire, œuvrent beaucoup pour l’entretien des quartiers, le tri sélectif, la maîtrise des consommations énergétiques, les déplacements doux, mais aussi la convivialité et le lien social. La Politique de la Ville met de nombreux moyens et dispositifs au service des habitants des quartiers prioritaires mais assure aussi l’animation des réseaux d’acteurs afin de coordonner les actions dans une démarche cohérente. Il est également à noter qu’un accès spécifique a été mis en place pour que les directions du développement social de la CAPA et celle de la jeunesse et vie des quartiers de la Ville d’Ajaccio puissent  saisir en direct pour plus de rapidité et de fluidité les services concernés.

Plus d’infos

Les chiffres clés de 2020

23 000 habitants concernés par ce dispositif soit 1/3 de la population ajaccienne.

Un appel à projets accompagné de 768 867€ de financements :

  • 557 700 € alloués à la cohésion sociale
  • 194 000 € alloués au développement économique et à l’emploi
  • 17 167 € alloués à l’habitat et au cadre de vie