359 agents statutaires ou assimilés sont au service du territoire et de ses habitants.

Une organisation qui répond au projet de développement du territoire

La CAPA, dans sa politique de gestion humaine, a instauré un processus de mise en adéquation des moyens humains communautaires avec le projet de Schéma d’Aménagement et de Développement Économique (SADE) du territoire de la CAPA. Cela s’est notamment traduit par un renforcement du pôle développement et des moyens humains supplémentaires au service de la compétence environnement.

Dans la continuité de son action en faveur de l’emploi des jeunes, la CAPA accueille chaque année des étudiants en contrat d’apprentissage.

La création des services communs

Dans le souci constant de maîtriser l’évolution de la masse salariale, la déclinaison de la politique en matière de ressources humaines vise à atteindre l’effectif de référence fixé par le comité technique du 3 septembre 2015, de manière phasée en tenant compte à la fois des ressources financières de la collectivité, mais aussi des programmes d’investissement retenus par les élus communautaires.
Ainsi, le premier service commun en charge de l’instruction des actes et autorisations d’urbanisme a été créé, suivi par de nouveaux services communs entre la CAPA et la commune d’Ajaccio, avec possibilité d’adhésion des autres communes intéressées :
– la direction des systèmes d’information et du numérique en 2018 ;
– la direction adjointe de la commande publique en 2018 ;
– la direction des ressources humaines en 2018 ;
– le service de médecine préventive en 2019.

L’importance de la formation

La CAPA accompagne ses mutations organisationnelles et le développement des potentiels par un plan pluriannuel de formation.
En 2019, suite à la mutualisation de la DRH, un plan de formation mutualisé, élaboré pour la période 2019/2021 a été bâti autour de quatre axes stratégiques permettant aux agents de se professionnaliser mais également de leur ouvrir des perspectives d’évolution de carrière. Il comprend à la fois des formations relatives au management d’équipes, à la professionnalisation des agents, à la mise en œuvre d’actions de prévention permettant de garantir la sécurité au travail et au développement des potentiels individuels.

La majorité des formations est assurée par le CNFPT, avec lequel la CAPA poursuit son partenariat au travers d’une convention 2018-2021.

Afin d’accompagner les communes membres dans la prévention des accidents, la CAPA leur a proposé de recueillir leurs besoins en formations « hygiène et sécurité », pour une mise en œuvre au plus près des impératifs des territoires.

La santé et la sécurité au travail

La CAPA développe sa politique de prévention des risques professionnels.

Dotée d’un document unique ainsi que d’un programme de prévention des risques professionnels, la CAPA bénéficie également depuis 2014 d’un réseau de prévention, renforcé en 2019 par l’arrivée de deux conseillers de prévention.

La CAPA s’assure du concours d’un ACFISS

La CAPA, comme toutes les collectivités territoriales et les établissements publics, doit disposer d’un ACFISS, un Agent Chargé de la Fonction d’Inspection dans le domaine de la santé et la sécurité au travail, en application de l’article 5 du décret n°85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la Fonction Publique Territoriale.
Les missions d’un ACFISS consistent notamment à contrôler les conditions d’application des règles d’hygiène et de sécurité et proposer au Président de la CAPA toute mesure paraissant de nature à améliorer l’hygiène et la sécurité au travail et la prévention des risques professionnels. Pour ce faire, la CAPA poursuit sa collaboration avec le centre départemental de gestion des Alpes Maritimes pour la mise à disposition d’un ACFISS.

Une question ?

Direction des ressources humaines
Tél : 04 95 52 53 22

Offres d’emploi