• Dernière modification il y a :9 mois 
  • Temps de lecture:10Minutes

Bruno Peinado “Sans titre, Silence is sexy, 200420 avril – 05 juin 2022

Structure gonflable, tissu miroir, soufflerie avec temporisation.

Le Frac de Corse et le Palais Fesch, présentent, dans la salle des Apôtres du Palais Fesch : “Sans titre, Silence is sexy, 2004“, une œuvre de Bruno Peinado.

Né en 1970, Bruno Peinado vit et travaille à Douarnenez. Il expose depuis la fin des années 1990 dans le monde entier. Il est enseignant à l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne Quimper. Figure de la scène française, il est également commissaire d’expositions.

Jouant d’hybridations, de nouvelles relations issues de mixages et métissages, ses œuvres, en se faisant le miroir de l’étendue des images du monde, questionnent nos systèmes de valeurs et les manières de penser notre monde contemporain.

Exposition temporaire :  Images d’Ajaccio 29 avril – 31 mai 2022

Afin de célébrer le 530e anniversaire de la fondation de la ville, le Palais Fesch propose un voyage dans le temps, entre 1850 et 1950, à la découverte des images d’Ajaccio et de ses habitants.

 Les musées des Beaux-arts français, bâtiments phares des capitales régionales, possèdent quasiment tous une collection de peintures, de dessins et de photographies, œuvres d’artistes originaires de la région ou seulement de passage qui ont tout autant représenté les paysages, les scènes de la vie locale que les habitants, connus ou anonymes. Inauguré sous le Second Empire, le Palais Fesch ne fait pas exception et les œuvres représentant la Corse en général et Ajaccio en particulier proviennent de quatre sources principales : les dépôts de l’État, les achats faits par la Ville, les dons d’artistes ou de leurs descendants, ainsi que les donations ou legs de collectionneurs.

Dès sa fondation, le Palais Fesch reçoit des tableaux achetés par l’État lors des différents salons organisés à Paris et le premier dépôt concerne La Forêt de Valdoniello peinte par Jean-Luc Multedo (1812-1894) acquise en 1866 au Salon des Artistes Vivants. C’est en 1914 que le musée reçoit un important dépôt : Le Retour à la terre, immense triptyque peint par Léon-Charles Canniccioni (1879-1957).

Parallèlement, la municipalité engage une politique d’acquisition à partir de 1882 en devenant propriétaire d’une toile représentant Ajaccio et peinte par un Ajaccien, à savoir une Vue d’Ajaccio en 1882 par François Peraldi (1843-1916). D’autres artistes, dont Jacques-Martin Capponi (1865-1936) font preuve de générosité en faisant don de quelques œuvres à leur ville natale dont Anankè en 1901.

Toutefois, il faut attendre 1992 pour que les festivités consacrées au 500e anniversaire de la fondation d’Ajaccio, permettent l’acquisition d’une série d’aquarelles de Jean-Jérôme Lévie (1809-1886). À l’aube du XXIe siècle, le Palais Fesch conserve un peu plus d’une centaine de représentations de la Corse, seulement. Le regain d’intérêt pour la peinture insulaire à Ajaccio a lieu en 2005, lorsque les frères Bassoul offrent à la Ville un superbe portrait intitulé Le Vieux médaillé, peint par Jean-Baptiste Bassoul (1875-1934), membre éminent de « l’école d’Ajaccio », en 1901. Trois ans plus tard, la famille Bassoul enrichit considérablement le fonds ajaccien du Palais Fesch en faisant don d’un ensemble de près de 400 dessins provenant de leur aïeul. Entre 2007 et 2021, François et Marie-Jeanne Ollandini ont grandement contribué au développement de ces collections par une succession de

donations ayant permis, dès 2010, d’ouvrir un département entièrement consacré aux arts insulaires dans les murs du musée. Aujourd’hui, l’ensemble des collections dédié à la Corse s’élève à plus d’un millier d’œuvres en grande partie consacré à des représentations d’Ajaccio.

Vacances de Pâques – Spectacle enfants

La compagnie de théâtre La Cible propose un spectacle pour les enfants à partir de 5 ans :

Mercredi 4 mai à 15h

Samedi 7 mai à 15h

Grande Galerie, conditions d’accès : billet d’entrée du musée, gratuit pour les enfants

 

Visites guidées : les chefs d’œuvres du Palais Fesch

Les vendredis 13, 20 et 27 mai à 14h30

Cette visite, présentée par un guide conférencier, permet de découvrir un panorama exceptionnel de la peinture du 14ème au 19ème siècle. Œuvres de Botticelli, Titien, Véronèse, Poussin). Surprenant et à ne pas manquer.

Rendez-vous à 14h30 au Palais Fesch.

Tarifs : de 5€ à 10€ (Renseignements auprès de l’Office Intercommunal de Tourisme), billetterie en ligne et à l’OIT

Les dimanches en musique, en partenariat avec l’association Clavecin en Corse

Dimanche 15 mai à 16 h : 4 mains sur Janus

 A l’occasion de l’inauguration du piano-forte Janus récemment restauré, Éléonore Luciani et Catherine Zimmer-Lorenzi présenteront des œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart, Franz Schubert, Frédéric Chopin et Gioachino Rossini. Les tableaux projetés durant le concert seront commentés par Annick Le Marrec, documentaliste au Palais Fesch

Grande Galerie, conditions d’accès : billet d’entrée du musée, gratuit pour les enfants

Conférence : Joseph Grandval, bienfaiteur d’Ajaccio

Jeudi 19 mai à 18h30, par François Quilichini

 Joseph Grandval est né à Ajaccio en 1798. Il s’installe très jeune à Marseille ou il se lance dans la production sucrière. Grandval possède rapidement plusieurs raffineries, fait fortune et devient sous le Second Empire l’un des plus grands capitaines d’industrie français. Il n’oublie pas sa ville natale qu’il couvre de ses largesses, ciblant particulièrement les plus démunis. Les ajacciens lui en seront reconnaissants et malgré son souhait d’anonymat donneront, de son vivant, son nom à l’une des artères principales de la ville.

François Quilichini est Ajaccien, passionné par l’histoire de la Corse et de celle d’Ajaccio en particulier, il intègre en 2016 l’équipe d’animation de A Mimoria dont il est le vice-président et secrétaire. Il rédige régulièrement des monographies et des articles publiés dans les bulletins de l’association.

Grande galerie, entrée libre

Expositions temporaires :  Images d’Ajaccio

29 avril – 31 mai 2022

Les musées des Beaux-arts français, bâtiments phares des capitales régionales, possèdent quasiment tous une collection de peintures, de dessins et de photographies, œuvres d’artistes originaires de la région ou seulement de passage qui ont tout autant représenté les paysages, les scènes de la vie locale que les habitants, connus ou anonymes. Inauguré sous le Second Empire, le Palais Fesch ne fait pas exception et les œuvres représentant la Corse en général et Ajaccio en particulier proviennent de quatre sources principales : les dépôts de l’État, les achats faits par la Ville, les dons d’artistes ou de leurs descendants, ainsi que les donations ou legs de collectionneurs.

Dès sa fondation, le palais Fesch reçoit des tableaux achetés par l’État lors des différents salons organisés à Paris et le premier dépôt concerne La Forêt de Valdoniello peinte par Jean-Luc Multedo (1812-1894) acquise en 1866 au Salon des Artistes Vivants. C’est en 1914 que le musée reçoit un important dépôt, concernant de surcroît un artiste ajaccien : Le Retour à la terre, immense triptyque peint par Léon-Charles Canniccioni (1879-1957).

Parallèlement, la municipalité engage une politique d’acquisition à partir de 1882 en devenant propriétaire d’une toile représentant Ajaccio et peinte par un Ajaccien, à savoir une Vue d’Ajaccio en 1882 par François Peraldi (1843-1916). D’autres artistes, dont Jacques-Martin Capponi (1865-1936) font preuve de générosité en faisant don de quelques œuvres à leur ville natale dont Anankè en 1901.

Toutefois, le fonds dédié à l’art insulaire, contrairement aux collections napoléoniennes, ne croît que très peu et il faut attendre les années 1990, et plus précisément 1992, pour que les festivités consacrées au 500e anniversaire de la fondation d’Ajaccio, permettent l’acquisition d’une série d’aquarelles de Jean-Jérôme Lévie (1809-1886). À l’aube du XXIe siècle, le Palais Fesch conserve un peu plus d’une centaine de représentations de la Corse, seulement. Le regain d’intérêt pour la peinture insulaire à Ajaccio a lieu en 2005, lorsque les frères Bassoul offrent à la Ville un superbe portrait intitulé Le Vieux médaillé, peint par Jean-Baptiste Bassoul (1875-1934), membre éminent de « l’école d’Ajaccio », en 1901. Trois ans plus tard, la famille Bassoul enrichit considérablement le fonds ajaccien du Palais Fesch en faisant don d’un ensemble de près de 400 dessins provenant de leur aïeul. Ce n’est pas tout car, entre 2007 et 2021, François et Marie-Jeanne Ollandini ont grandement contribué au développement de ces collections par une succession de donations ayant permis, dès 2010, d’ouvrir un département entièrement consacré aux arts insulaires dans les murs du musée. Aujourd’hui, l’ensemble des collections dédié à la Corse s’élève à plus d’un millier d’œuvres en grande partie consacré à des représentations d’Ajaccio.

Afin de célébrer le 530e anniversaire de la fondation de la ville, le Palais Fesch propose un voyage dans le temps, entre 1850 et 1950, à la découverte des images d’Ajaccio et de ses habitants.

Racines de ciel : Charles Henri Filippi

Vendredi 20 mai à 18h30 

 Il sera reçu par Sandra Alfonsi et Michel Peretti. La Corse reste illisible aux Français. La violence s’y est calmée, la revendication indépendantiste y a baissé d’un ton, mais sa vie politique paraît toujours instable, son rapport à l’État chaotique, et son identité française indécise. Il y a, pour les Français, un problème corse. Comment le comprendre ?

Charles-Henri Filippi, né le 15 août 1952, est originaire de Vescovato et a été élevé dans une famille engagée dans la politique insulaire. Diplômé de Sciences Politiques, Major de l’ENA et Inspecteur des finances, il entame sa carrière professionnelle dans les cabinets ministériels des premiers gouvernements de François Mitterrand. Il est élu en 1982 Membre de l’Assemblée de Corse issue du premier statut particulier de l’île. Après cette brève expérience politique, il poursuit sa carrière dans le secteur bancaire et dirige notamment le Crédit Commercial de France (CCF), devenu HSBC France, puis les activités françaises de la banque américaine Citigroup. Parallèlement à ses activités professionnelles, Charles-Henri Filippi continue à s’intéresser à la vie politique économique et culturelle française et corse.

Grande galerie, entrée libre.

 

Concert méridien en partenariat avec le conservatoire Henri Tomasi

Mercredi 25 mai à 12 h30 : Clavier en partage

 De Bach à Schubert sur le piano-forte Janus de la collection Fesch par les jeunes artistes du conservatoire Henri Tomasi.

Grande Galerie, Entrée libre.

Ateliers d’histoire de l’art : le cardinal Fesch et Rome

Avec Annick Le Marrec, documentaliste.

Cycle de visites guidées mensuelles suivies d’ateliers à la bibliothèque du musée en introduction à l’exposition de l’été, La Grande Bellezza, l’Art à Rome au XVIIIe siècle, 1700-1758.

Vendredi 27 mai à 14 h : Les peintres français à Rome au XVIIIe siècle

 Conditions d’accès : pas d’inscription nécessaire, billet d’entrée du musée

La collection d’Ajaccio est particulièrement riche en tableaux romains, surtout baroques, témoignant de l’origine romaine d’une grande partie de la collection Fesch, ainsi que des liens privilégiés du cardinal avec cette ville. Ce cycle permet d’évoquer les grands noms de la peinture romaine des XVIIe et XVIIIe siècles, bien représentés dans les salles du musée comme dans le reste de l’immense collection Fesch aujourd’hui dispersée dans les plus grands musées du monde : Le Cavalier d’Arpin, Angelo Caroselli, Ottavio Leoni, Nicolas Poussin, Pietro da Cortona et ses élèves, Pier Francesco Mola, Carlo Maratti, Giovanni Battista Gaulli dit Baciccio, Giovanni Paolo Panini, Pierre Subleyras etc…

Plus d’infos

Palais Fesch-musée des Beaux-arts 50-52 rue du cardinal Fesch 20 000 Ajaccio Tél : 04 95 26 26 26 Site Internet du musée Fesch

Le musée est ouvert tous les jours de la semaine. Du 1er mai au 31 octobre, de 9h15 à 18h Du 1er novembre au 30 avril, de 9h à 17h

Voir les actus Culture et Patrimoine

Les Amis du Palais Fech

Pour adhérer à l’association des Amis du Palais Fesch ou pour tous renseignements vous prendre contact par courrier ou par mail :

Amis du Palais Fesch
50 rue Fesch
20000 Ajaccio
Mail : lesamisdupalaisfesch@gmail.com

Télécharger la newsletter