La CAPA intensifie sa lutte contre la COVID 19 en permettant l’installation d’un dispositif de détection de la présence du virus dans les eaux usées. La station des Sanguinaires rejoint ainsi les 150 stations d’épuration identifiées au niveau national dans le cadre du réseau OBEPINE.

Traquer les « rebonds épidémiques »

Sur le territoire de la CAPA, la station d’épuration des Sanguinaires fait désormais partie des 150 stations d’épuration au niveau national à permettre l’utilisation de ses données pour « traquer la Covid-19 dans les eaux usées ». L’objectif est d’anticiper la dynamique de l’épidémie.
En effet, la présence du virus dans les eaux usées peut précéder de plusieurs semaines la détection de cas covid dans la population.
En outre, sur le long terme, une fois la crise sanitaire terminée, cela permettra de mener un travail  d’analyse sur la santé des populations lors des épidémies hivernales notamment (épidémies de grippe, gastro…).

Le réseau OBEPINE, c’est quoi ?

Le consortium Obepine est né en Avril 2020 sous l’impulsion du Comité Analyse, Recherche et Expertise (Care) Covid-19 qui a incité trois groupes de recherche qui avaient proposé d’analyser les eaux usées comme outil de surveillance épidémiologique, à travailler ensemble pour un objectif de plus grande ampleur. Ces équipes constituent aujourd’hui le Comité de Coordination et d’Orientation Scientifique d’Obepine.

OBEPINE a  reçu pour mission de déployer un « Réseau Sentinelles »  national. Une première phase de modélisation a permis d’identifier à partir des caractéristiques de plus de 20 000 stations d’épuration réparties sur le territoire, un panel d’environ 150 stations choisies en raison de caractéristiques  particulières.

Le système de tests utilisé par le réseau Obépine s’effectue directement dans les stations d’épuration. Il faut pour ce faire que les stations soient automatisées.

CAPA-KYRNOLIA-OBEPINE : vers une production de données communes

Très concrètement, OBEPINE va en collaboration avec le gestionnaire de la station travailler à un dispositif d’analyse au long cours  des eaux usées intégrant autant que possible deux analyses hebdomadaires (2 analyses hebdomadaires sur une période de quatre semaines consécutives environ et dont la fréquence peut augmenter si nécessaire). Les résultats seront transmis par le laboratoire d’analyses à Obépine qui se chargera de leur validation technique et de leur mise en contexte sur une plateforme informatique sécurisée.
Kyrnolia, concessionnaire de la STEP pour le compte de la CAPA, effectuera les prélèvements conformément à la méthodologie définie par le réseau OBEPINE. Ces prélèvements seront ensuite acheminés jusqu’au laboratoire de l’Université de Corse qui effectuera les analyses grâce à un matériel spécifique en cours de commande.
Suite à la délibération de la CAPA, le dispositif sera mis en œuvre dans les prochaines semaines, dès que le matériel sera installé et étalonné par le laboratoire de l’université. L’ensemble des coûts est pris en charge par le Réseau OBEPINE.
Une charte de confidentialité définit les modalités précises de mise en œuvre du projet OBEPINE et de gestion des données appartenant à la collectivité. La participation de la CAPA  au réseau implique une signature de cette charte.

Contacts

Site internet du Réseau Obépine : www.reseau-obepine.fr

logo réseau obépine

CAPA

Direction de l’eau et de l’assainissement
Tél : 04 95 52 53 41

Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien Espace Alban Bât G et H 18 rue Antoine Sollacaro 20090 Ajaccio